2017, l’année de la famille recomposée

On a fêté Noël. On a fêté la nouvelle année. Suite à ma phlébite, tout s’est fait chez nous et très, trop tranquillement. Je n’ai pas pu écrire plus tôt car les grands-parents grenoblois ont passé près de 15 jours à la maison. C’est compliqué pour moi de continuer une vie normale lorsqu’ils sont présents.

L’avantage, c’est que Bébinou a été méga gâtée!

DSC_0841.JPG

Tout s’accélère en ce début d’année : Bébinou doit arriver dans un mois et demi à peu près. Nous ne sommes vraiment pas prêts mais tout est « in process ». On sait ce qu’on veut acheter, mais on ne fait pas encore le pas de faire le chèque! Je suis partagée, à la fois l’envie de te rencontrer, te rencontrer vite, te prendre dans mes bras et faire ta connaissance. Mais je sais aussi que je vais regretter de ne pas avoir profité davantage de ces moments de PLENITUDE de la grossesse: ces moments où tu es allongée dans ton lit, la main sur le ventre, et où tu souris, seule, parce que Bébinou te donne un coup bien déterminé; et bien sûr, personne ne t’en veut d’être une loque, car tu es enceinte! Sans compter le nombre de files d’attente squizzées chez Intermarché et les trajets en bus qui n’ont plus la même saveur. Enceinte, tu as une aura particulière pour les gens que je n’explique pas encore.

Donc 2017 sera l’année de la famille recomposée. L’année où, la « belle mère sans être maman » va devenir maman. C’est vrai que je ne l’ai pas précisé, mais Doudou a deux enfants d’une précédente union. Deux enfants qui, alors que je me targuais AUX YEUX DU MONDE (au moins!) que je n’aurai vraisemblablement jamais d’enfant, m’ont donné envie d’en avoir. Deux enfants avec qui j’ai appris que je savais m’occuper d’un enfant car, avec un peu de jeu et beaucoup d’écoute, les enfants ne sont pas aussi compliqués que nous bande d’adultes. J’ai appris avec eux que j’avais de l’amour à donner, et que j’étais une grosse gamine. J’ai appris aussi que lorsque ça n’allait pas, on pouvait compter sur moi. Que j’ai parfois de bonnes idées de travaux manuels (paie tes menus faits main à Noël!) et que je suis plus patiente que je n’en ai l’air.

Mais au-delà de tout, j’ai fréquenté l’amour entre deux parents et deux enfants, et l n’y a rien de plus beau. Avec du recul, bien sûr, car « je ne suis pas ta mère » et « tu n’es pas mon fils ». Mais un amour pur et constant. Vous m’avez donné envie de vivre cet amour, et vous m’avez donné confiance en mon potentiel de potentielle maman.

Je ne sais pas si c’est normal, mais depuis ce projet de bébé, je mute. J’apprends la cuisine, je prends davantage soin de moi, et j’en passe. J’ai envie d’être une bonne maman. Je sais qu’on peut être une TRES bonne maman et manger de la purée tous les jours, mais je ne sais pas pourquoi cela est important pour moi que Bébinou mange bien. Alors voilà, peut-être que je me bonifie avec le temps!

2017, bonjour! J’entre dans mon 8ème mois ce jour :

3 janvier 2016 2.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s